Sri Lanka, au royaume des éléphants

safari éléphants

L’éléphant, emblème du Sri Lanka

Un peu d’histoire…

L’éléphant est une espèce endémique du Sri Lanka, et si tu étais venu sur cette île avant les années 1800, tu aurais pu en voir un peu partout, depuis le bord de mer jusqu’aux montagnes. J’ai toujours été fascinée par cet animal alors il était hors de question que je visite le Sri Lanka sans approcher les éléphants !

Le souci, c’est que depuis le XIXème siècle, avec la création des plantations de thé et café, ainsi que des systèmes d’irrigation pour les cultures agricoles, l’espace de vie des éléphants s’est largement réduit. Et ça, c’est sans compter le gouvernement qui encourageait le massacre des éléphants, ou leur domestication. Bref, on est passés de 15 000 à 5000 éléphants au Sri Lanka.

Pourquoi il ne faut pas monter sur les éléphants

Un éléphant est un animal sauvage, massif…et dangereux. Alors autant te dire, que monter dessus n’est pas du tout naturel, et que pour en arriver là, on l’a brisé physiquement et mentalement. Pourtant, ce sont des milliers d’éléphants en Asie qui portent des touristes à longueur de journée. C’est donc en partie parce que les voyageurs le veulent, qu’on exploite ces animaux ! Alors si tu es tenté d’approcher les éléphants en Asie, réfléchis bien aux différentes alternatives.

kaudulla national park

kaudulla sri lanka

Meilleures façon d’approcher les éléphants au Sri Lanka

En pleine nature

Maintenant que tu en sais plus sur les éléphants au Sri Lanka, tu comprendras que la meilleure façon de les voir, c’est dans la nature, en toute liberté !

Cet été, on a eu la chance de pouvoir partir en safari dans l’une des réserves naturelles du Sri Lanka : le parc de Kaudulla, proche de Sigirya. Avec le parc voisin, Minneriya, il est réputé pour abriter plus de 200 éléphants sauvages, qu’on peut en particulier approcher entre mai et septembre . Selon les jours, tu trouveras des éléphants plutôt à Minneriya, ou plutôt à Kaudulla…il suffit de demander à ta Guesthouse ou ton hôtel à Sigirya, ils seront au courant et pourront surement arranger un safari.

C’est donc à peine débarqués dans notre Guesthouse que nous partons en direction de Kaudulla. Après avoir vu des singes et des oiseaux, nous sommes tombés sur quelques éléphants…qui se sont vite transformés en une horde de plus de 100 éléphants, qui se réunissaient pour aller vers le lac ! C’était impressionnant, et surtout fascinant de les voir interagir, de voir à quel point un groupe est organisé et hiérarchisé.

Seul bémol à ce safari : le nombre de jeeps qui s’agglutinent autour du lac à partir de 15h. Lorsque nous sommes arrivés, nous étions peut etre 3 jeeps à observer les éléphants. Puis, vers 15h, c’est plus de 60 jeeps qui sont arrivées pour se mettre en file, près du lac où se baignent les éléphants. Du coup, je te conseille vraiment de partir pour ce safari dès 13h, pour pouvoir quitter le parc à 16h, lorsqu’il devient trop bondé.

safari sri lanka

éléphants sauvages

Dans les centres de conservation ou de réhabilitation

Pour approcher les éléphants de plus près, tu peux te rendre dans un centre de conservation ou de réhabilitation. Ces centres prennent soin d’éléphants anciennement domestiqués et souvent mal-traités. Mais là encore, il faut bien se renseigner, car beaucoup de centres se vendent comme “centre de conversation” alors qu’ils ne sont qu’un autre business d’exploitation des éléphants.

Au Sri Lanka il y’a le très connu Pinnawala Orphanage, que je ne vous conseille pas. Nous avons fait le choix de ne pas y aller après avoir eu de très mauvais échos : il semblerait que les éléphants passent beaucoup de temps enchainés, sauf lorsqu’il faut faire le spectacle pour les touristes.

Nous concernant, nous avons choisi la Millennuim Elephants foundation, qui est proche du Pinnawala. Certes, le lieu est moins beau, moins ” fait pour les touristes” mais on sent qu’ici ils font un réel effort pour sensibiliser les visiteurs et faire changer les méthodes de communication entre Mahout ( dresseur) et éléphants. Ceci dit, tout n’est pas rose : on y voit encore des touristes monter sur les éléphants, pour la simple et bonne raison qu’une majorité de voyageurs veulent payer pour le faire, et qu’un éléphant coûte à la fondation 60$ par jour, en soins et nourriture. Il y’a donc un choix à faire.

En conclusion, préférez les éléphants à l’état sauvage…ou alors renseignez vous au maximum avant de vous rendre dans un centre de conservation !

millennium elephant park

bain éléphant

Informations pratiques

  • Parc de Kaudulla : La meilleure période pour y voir des éléphant est entre les mois de mai et septembre, renseigne toi auprès de ton hôtel ou de ton auberge pour savoir où se trouvent les éléphants et arranger un safari. Malgré la chaleur, je te conseille de partir tôt, à 13h, pour éviter de te retrouver au milieu de dizaines d’autres jeeps. Pour le prix, ça varie en fonction du nombre de personnes dans la jeep, mais il faut bien compter un minimum de 40$ par personne.
  • Millennium Elephants foundation : Cette fondation est accessible en Tuk-Tuk depuis Kandy, à un peu moins d’une heure de route. La visite se fait à la demie-journée, et il faut compter environs 40$ par personne.

Tu aimeras aussi...

4 Replies to “Sri Lanka, au royaume des éléphants”

  1. […] Quoiqu’il en soit, si tu prévois d’aller au Sri Lanka, prends autant de temps que possible pour découvrir cette magnifique région…et lis aussi mon article pour savoir où y observer les éléphants >> ICI ! […]

  2. […] Nous avions été surpris par le froid dans les montagnes de Nuwara Eliya…et ici, au beau milieu des plaines de l’Est du Sri Lanka, c’est l’extrême chaleur qui nous a pris de court! Il est 13h lorsque nous arrivons dans notre maison d’hôte proche de la toute petite ville de Sigiriya, et le soleil brûle comme il faut. Pas le temps de faire une sieste, on repart illico pour aller voir les éléphants sauvages dans le parc national du coin. […]

  3. […] Quoiqu’il en soit, si tu prévois d’aller au Sri Lanka, prends autant de temps que possible pour découvrir cette magnifique région…et lis aussi mon article pour savoir où y observer les éléphants >> ICI ! […]

  4. […] Anyway, if you are planning to go to Sri Lanka, take as much time as you can to discover this part of the country…and read my article about the places where you can observe elephants >> Here ! […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.